Loueur Meublé Non Professionnel
en statut amortissable

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un choix de gestion du patrimoine immobilier qui ouvre droit à un régime fiscal attractif : l’investisseur déduit le montant de son acquisition sur une durée de 20 à 30 ans des loyers qu’il va en tirer. Ainsi, les loyers perçus ne seront pas fiscalisés pendant une durée équivalente, voire plus longue s’il y a recours au crédit, car les intérêts d’emprunt sont également déductibles.

Le logement loué en meublé doit être sommairement équipé (literie, ustensiles de cuisine, meubles de rangement, réfrigérateur, table et chaises...) : le locataire doit pouvoir y résider en n’ayant que ses affaires personnelles à apporter.

En se portant acquéreur d’un logement au sein d’une Résidence de Services (résidence étudiante, de tourisme, d’affaires ou médicalisée) le loyer est garanti par un bail commercial signé avec l’exploitant de la résidence, qui supporte seul le risque d’impayé et de vacance locative. Il offre de plus des services aux locataires : conciergerie, cafétéria ou blanchisserie par exemple.

Lorsque le bien est acquis neuf, l’Etat restitue à l’investisseur la TVA (19,6%) sur la valeur d’acquisition du bien, ce qui permet un investissement Hors Taxe.

Dans quels objectifs ?

La location meublée non professionnelle s’adresse à tout particulier désireux de se constituer un patrimoine permettant de percevoir des revenus sous forme de loyers, garantis par le bail commercial et indexés sur l’inflation, dans un cadre fiscal plus avantageux que la location nue.

Dans le cas des résidences dites « de services », c’est également un bon moyen de réaliser un investissement locatif sans le souci de la gestion. Que le bien soit vacant ou loué, le propriétaire perçoit ses loyers et n’a aucun contact avec la gestion.

Pensez aussi que c’est un outil de protection de ses proches lorsque l’acquisition est faite à crédit, grâce au bénéfice de l’assurance décès-invalidité.

Comment ça marche ?

Ce dispositif permet l’accès à des opérations immobilières avec de petites enveloppes, à partir de 70.000 €, contrairement au dispositif Duflot.
Il existe des assurances qui couvrent les investisseurs contre le risque de défaillance du gestionnaire.

Notre conseil

Pour bénéficier pleinement de tous les avantages du dispositif, nous recommandons de choisir un investissement en Résidence de Services, du type résidence étudiante ou résidence de tourisme. Mais cela s’accompagne d’une précaution fondamentale : fuir absolument un gestionnaire qui créerait une filiale pour chacune des résidences qu’il gère.
En effet, s’il rencontrait des difficultés de location, il pourrait fermer cette filiale et il faudrait trouver un nouveau gestionnaire. Heureusement, la solution est simple pour se prémunir de ce risque ; il suffit de choisir un gestionnaire ayant au moins une vingtaine de résidence en portefeuille et dont le bail sera signé par la maison mère, laquelle mutualise ainsi le risque sur l’ensemble de ses résidences.

C’est dans le respect de cette règle de prudence que nous avons sélectionné nos partenaires.

Nos services en ligne

Besoin d'un conseil ? Choisissez et complétez un formulaire ci-dessous, un conseiller répondra à vos questions dans les plus brefs délais !

Bilan patrimonial Recherche Immobilière Plus d'informations